Serenity Art -
Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.
Milton Erikson - Créateur de l 'Hypnose eriksonienne

L histoire de l ‘hypnose
L’hypnose existe depuis toujours…
Déja en -3000 en Egypte, une stèle décrivait une séance d’hypnose.
- En 1878 , l’école de la Salpêtrière découvre que des zones cérébrales permettent de  façon naturelle de modifier   l’état de conscience
- 1887 Freud qui a fait un stage dans cette école pratique l’hypnose directive ( suggestions directes : tu ne fumes plus )
1889 1er congrès international de l’hypnotisme expérimental et thérapeutique
1937, l’hypnose ericksonienne est née aux Etats unis grâce à un psychiatre Milton Erickson.

Qu’est ce que l ‘hypnose eriksonienne?

L’hypnose eriksonienne n’est pas ce que l’on voit a la tv l’hypnose de spectacle,
La personne est allongé les yeux fermes et elle est consciente durant toute la séance , par le biais de conte contenant des messages cachés on va atteindre l’inconscient qui gére tout l ‘ensemble de notre être , on va nettoyer , déprogrammer tout ce qu’il ya a changer et on va y planter des graines qui vont permettre le changement

L'hypnose permet en effet de résoudre de nombreux problèmes en mettant le patient dans un état de conscience modifiée et en profitant de cet état pour lui conter des histoires, des récits, des contes et métaphores qui s’adressent directement au grand patron : l’inconscient.
L’inconscient s’occupe de tout, comme il gère tout l’ensemble de notre être, il est donc à l’origine de nos maux et peut aussi les faire disparaître.

Que ce soit un mal être, une douleur ou une maladie, l’inconscient a juste tenté de nous alerter que quelque chose en nous n’allait pas ou n’avait pas été respecté.
En raison de notre vie, de nos parents, de notre éducation, de notre propre histoire, nous avons recouvert notre vrai nous d’un déguisement, et c’est une lutte entre notre vrai nous et notre jeu de rôle qui est toujours à l’origine de notre mal être.
L’objectif de l'hypnose est donc de déjouer le conscient qui protège notre jeu de rôle pour aller parler à l’inconscient qui protège notre vrai nous avec des histoires nommées métaphores.
Arrivant sous formes d’histoires, le conscient ne se méfie pas, il ne se rend pas compte que derrière un conte qui parle d’un animal ou d’un héros, se cache en fait un message pour l’inconscient. Alors tel un vigile à l’entrée d’une boite de nuit, il laisse passer l’histoire en lui ouvrant les portes.